À la une | 11/02/2016

Danser dans l'espace

La vingtaine de stagiaires de 8 à 65 ans de la compagnie de danse verticale Retouramont restitue vendredi 12 février au Rive Gauche le travail d'un atelier intergénérationnel… tout en apesanteur.

Entre lundi 8 février et vendredi soir 19 heures, ils auront appris à marcher sur les murs. Ou à survoler les sièges rouges du théâtre, tels des super-héros de la danse contemporaine. Une semaine intense au cours de laquelle, entre mère et fils, grand-mère et petite-fille, ado seule ou adulte solo, et entre courbatures et expériences de légèreté, ces jeunes et moins jeunes, novices ou danseurs expérimentés, auront appris à se mouvoir dans le vide. "Ce sont des stagiaires très créatifs", confie Nathalie, l'une des danseuses de la compagnie en résidence au Rive Gauche pour deux saisons [lire le Stéphanais n°213]. Bérengère et son fils Noé, 11 ans, ont découvert ensemble cette façon peu commune de danser, "on sollicite des parties du corps que l'on n'a pas l'habitude de solliciter en danse au sol, dit la maman, c'est nouveau de travailler avec un baudrier". Pour Zoé, 14 ans, cette expérience inédite se situerait "entre la danse et l'escalade". Toute la difficulté aura donc été de "lâcher prise", souligne Bérengère. On ne dévoilera toutefois rien de la chorégraphie de vendredi soir, ni du dispositif assez surprenant mis en place par la compagnie. Qu'on s'attende seulement à ne pas assister à un spectacle comme les autres…
Rive Gauche, vendredi 12 février, 19h, entrée libre.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS