À la une | 18/05/2017

Assises urbaines, jour 1 : les défis du logement social

Crise du logement, insalubrité, ghettoïsation, isolement des quartiers périphériques… certaines villes – et avant tout leurs habitants – sont confrontées depuis plusieurs décennies à des problématiques complexes, mêlant facteurs économiques, sociaux et urbains. Quelles sont, dans ce contexte, les marges de manœuvre des pouvoirs publics? Où et comment construire pour leurs habitants et/ou pour attirer de nouvelles populations? C’est à ces questions qu’ont tenté de répondre les participants à la première journée des Assises urbaines organisées par la Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray.

Si la loi cherche, depuis plusieurs années, à corriger l’inégale répartition du logement social entre les communes - et même, en leur sein, entre les quartiers - le temps de la construction est très long : « Les premiers effets des lois incitatives, telle la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain), qui fixe à 25 % la part des logements sociaux dans chaque commune, ne sont intervenus qu’à partir de 2010 », a fait remarquer Hélène Steinmetz, sociologue à l’université du Havre. Dix ans, avant que la courbe des constructions annuelles ne se redresse et passe de 50 000 à 120 000 en France. Sans pour autant résoudre la question de la mixité sociale, puisque les loyers des nouveaux logements sociaux sont plus chers : «Les appartements les moins chers restent donc concentrés dans les communes populaires et dans les quartiers les plus défavorisés», a souligné la spécialiste, membre du comité de rédaction de Métropolitiques.
Plus long encore que le temps de la construction, celui de l’évolution des mentalités freine également la construction de logements sociaux là où il y en a peu, comme l’a reconnu Marie-Françoise Guguin, chargée de l’urbanisme et du projet de ville à Bois-Guillaume : « Il faut travailler l’acceptabilité auprès des élus et de la population, ce qui prend du temps. »
Autre blocage à la mixité et à la mobilité : les habitants des résidences démolies dans le cadre d’opérations de renouvellement urbain sont majoritairement relogés dans la même commune, voire dans le même quartier. Seuls 16 % d’entre eux accèdent à des secteurs où le logement social n’atteint pas le seuil de 25 % fixé par la loi SRU. « Comment dégager dans ces zones une offre accessible aux ménages modestes ? » a interrogé Hélène Steinmetz.
Tout est affaire de volonté politique, de capacité à actionner les bons leviers et de moyens mobilisés, a expliqué Danièle Premel. La déléguée au maire du 18e arrondissement de Paris avait accepté de participer aux Assises stéphanaises pour témoigner des efforts faits aujourd’hui dans la capitale, où certains arrondissements comptent, au nord, 40 % de logements sociaux, quand d’autres au centre ne dépassent pas les 4 %. «À chaque fois que nous construisons, nous faisons attention au rééquilibrage, a noté la responsable parisienne. Mais cela suppose d’utiliser plusieurs leviers : travailler avec les maires sur les représentations, mixer à l’intérieur même des immeubles, encadrer les loyers…»
La persuasion, la contrainte, voire la menace d’une amende suffiront-elles à rééquilibrer la répartition entre municipalités et à promouvoir plus de mixité ? Pas sûr, car c’est aussi la qualité des logements qui fait la différence. Et plus généralement l’attractivité des quartiers. La preuve que la politique du logement est intimement liée au développement des transports en commun, à la défense des services publics et, plus largement, au dynamisme économique des territoires. Autant de questions inscrites au programme des Assises urbaines, dont les échanges se poursuivent aujourd’hui et demain, au Technopôle du Madrillet.

Les conférences se poursuivent à l'UFR des Sciences et techniques, avenue de l'Université au Madrillet. Ce jeudi matin, échanges autour de la Ville durable et plus précisément "Faire la ville: la réversibilité en question". L'après-midi, il sera question de la Ville connectée et attractive : "Se déplacer vers, depuis dans la ville".

> Retrouvez le détail du programme des Assises urbaines en cliquant sur ce lien.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS