À la une | 31/01/2012

Solidarité : le recours au débat

la responsable locale du Secours populaire, Chantal Dutheil, lors de l'ouverture des Assises de la ville le 11 octobre 2011

Après l’éducation, la solidarité. La Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray poursuit son cycle de rencontres publiques pour mettre en débat ses pratiques et imaginer des perspectives à l’horizon 2025… Du 6 au 9 février, elle organise ses Assises de la solidarité en direction des Stéphanais, mais aussi des bénévoles et professionnels de l’action sociale. Avec pour invité de marque, Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français qui lancera ces assises, lundi 6 février à 18 heures, à l’hôtel de ville. Quatre soirées, quatre thématiques, quatre lieux : parmi les nombreuses actions mises en place ou soutenues par la Ville, il a fallu faire des choix sur les sujets à débattre pour ces premières assises. Au final, il a été retenu des questions particulièrement saillantes pour les Stéphanais : tarification des services municipaux, habitat et autonomie des seniors, offre et accès aux soins, non-recours aux droits sociaux.

En premier lieu, c’est la question de la tarification solidaire qui est à l’ordre du jour lundi 6 février, en mairie. La Ville souhaite en réaliser une évaluation partagée avec les usagers.

Action prioritaire du mandat municipal, cette nouvelle tarification a été déployée pour la rentrée 2011. Elle étend à de nouvelles activités le quotient familial, autrement dit : des tarifs où chacun paie selon ses moyens. L’objectif était de favoriser l’accès aux activités des ménages de classes moyennes souvent au-dessus des seuils d’aide, sans pour autant réduire l’effort en direction des plus démunis ni déclencher d’augmentation sanction en direction des plus aisés. Question technique ? Pas seulement pour l’universitaire Françoise Navarre, présente le 6 février à Saint-Étienne-du-Rouvray. Dans une enquête menée sur la gratuité des cantines, elle questionne la relation entre citoyenneté et solidarité et souligne que le prix n’est pas le seul facteur d’accessibilité.

Mardi 7 février, au foyer restaurant Geneviève-Bourdon, les Assises se penchent sur les questions du logement et de l’autonomie. La Ville comme ses partenaires doivent en effet anticiper les effets du vieillissement de la population et l’incidence sur les questions de logement. Si tous les seniors ne devront pas rejoindre un hébergement spécialisé ou médicalisé, la question est tout de même posée par l’augmentation des populations âgées dans une ville qui compte près de 5 000 habitants de plus de 65 ans. Si le logement des seniors s’affirme comme un marché florissant, la collectivité doit penser en d’autres termes. Ceux du droit au logement pour tous et d’un éventuel parcours adapté en fonction des situations de chacun, de l’adaptation du logement à l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Précarité et couverture sociale réduite côté patients, insuffisances de l’offre de soins côté professionnels : la santé n’est au mieux de sa forme. Comment dans ces conditions favoriser l’accès aux soins des Stéphanais ? Une question traitée en deux temps, mercredi 8 février à la salle festive : l’offre de soins et les conditions d’accès aux soins dans notre ville, face à la précarité croissante des ménages et au manque de généralistes et de certains spécialistes : pédiatre, gynécologue, ophtalmologiste…

Enfin, la soirée du 9 février, organisée à l’espace Célestin-Freinet, est consacrée à un éclairage plus théorique sur un sujet aux incidences toutefois bien concrètes : le non-recours aux droits sociaux. En effet, de nombreux publics renoncent à faire valoir leurs droits pour des raisons multiples : désaccord, complexité, méconnaissance. Ce phénomène est observé par Philippe Warin chercheur en sociologie politique, directeur de recherche au CNRS. Au cours d’une conférence suivie d’un débat, il en donnera quelques clés de compréhension et en pointera les enjeux. En effet que vaudrait une politique de solidarité dont ne pourrait bénéficier ceux qui en besoin…

> Assises de la ville : téléchargez la lettre d'information n°3

> Le programme des Assises de la solidarité 2012

ajouter un commentaire

s'abonner à ce fil RSS