Ressources
Documents PDF
À Saint-Étienne-du-Rouvray, un contrat local de santé pour tenter de lever ces inégalités
  • Depuis de nombreuses années, la Ville de SaintÉtienne-du-Rouvray est investie dans le champ de la santé notamment dans le cadre du contrat de ville avec pour objectif de contribuer à la réduction des inégalités sociales de santé. Différentes initiatives ont déjà vu le jour : actions ciblées, organisation de forums santé, partenariat avec le domaine associatif (planning familial…), etc. La Ville, en collaboration avec l’Agence régionale de santé (ARS), s’est investie de manière encore plus importante dans ce champ d’action par la signature en septembre 2012 d’un Contrat local de santé (CLS) puis, en juillet 2013 d’un Atelier santé ville (ASV). Le diagnostic santé ainsi partagé a permis de déterminer des priorités et de mettre en place des actions s’adressant au plus grand nombre de Stéphanais.


Assises de la solidarité :
jeudi 23 et vendredi 24 avril 2015


Les politiques publiques en faveur de la santé ont tendance à profiter d’abord aux plus favorisés. Ainsi, les groupes sociaux les mieux dotés en capital culturel et financier sont les premiers à tirer profit des messages de prévention. Ce qui à pour effet de creuser les inégalités sociales et territoriales de santé. Ces inégalités – souvent aggravées du fait de disparités dans l’offre de soins – se forment très tôt, dès l’enfance. Le comportement d’un individu, son environnement et le contexte socio économique dans lequel il évolue, sont autant de facteurs qui agiront sur son état de santé.

 

Contact : Pierre Creusé, coordonnateur santé, Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray | Tél. : 02.32.95.17.39 ou au 06.79.06.32.02 | Mél.: chorcholle@ser76.com

 

Dans le cadre de son Projet de ville, Saint-Étienne-du-Rouvray organise jeudi 23 et vendredi 24 avril 2015, ses deuxièmes Assises de la solidarité sur le thème de la santé, en partenariat avec l’Agence régionale de la santé (ARS) et l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé haut normande (Ireps). Comment une ville peut – à travers une politique publique – créer les conditions pour améliorer la santé de la population ? Quel message public souhaite-t-elle transmettre aux habitants ? Aux partenaires ? Aux décideurs ? Aux élus ? Quelle place est donnée aux habitants dans leur parcours de santé ?

 

Lire la synthèse des échanges de ces Assises de la solidarité en cliquant ici.

Au programme des assises

Jeudi 23 avril 2015

LIEU : UFR DES SCIENCES, AVENUE DE L'UNIVERSITÉ

9 h 00 | accueil des participants

9 h 30 | discours d’ouverture

Cafer Ozkul, président de l’Université de Rouen
Amaury de Saint-Quentin, directeur général de l’Agence régionale de santé de Haute-Normandie
Hubert Wulfranc, maire de Saint-Étienne-du-Rouvray

9 h 45 | la réduction des inégalités et déterminants de santé, place des collectivités
Éric Breton, (Grand témoin de la journée), enseignant-chercheur, titulaire de la Chaire INPES « Promotion de la Santé » à l’École des hautes études en santé publique (EHESP). Téléchargez la présentation d'Éric Breton

10 h 30 | le rôle des communes, affirmation et légitimité de leurs interventions dans la mise en œuvre d’une politique de santé publique

Laurent El Ghozi, président de l’association Élus, santé publique et territoires
La loi « hôpital, patient, santé, territoire » (HPST) affiche deux objectifs ambitieux, réduire les inégalités de santé et développer la démocratie sanitaire. Cela impose que les collectivités locales soient fortement impliquées dans la santé. Téléchargez la présentation de Laurent El Ghozi


11 h 30 | le contrat local de santé de Saint-Étienne-du-Rouvray : un projet transversal

Corinne Leroy, pôle prévention et promotion de la santé Agence régionale de santé de Haute-Normandie
Pierre Creusé, coordinateur santé, atelier santé ville et contrat local de santé. Téléchargez la présentation de Corinne Leroy
Avec la signature d’un Contrat local de santé en septembre 2012, la Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray s’est donnée pour objectif de soutenir et de coordonner les dynamiques locales de santé sur le territoire communal et tout particulièrement sur les quartiers en géographie prioritaire. Téléchargez la présentation du Contrat local de santé stéphanais


12 h 30 | Espace posters/repas
Plusieurs collectivités locales témoignent d’initiatives de promotion de santé menées auprès de différents publics, en présence de représentants de chaque projet pour des échanges.

14 h 15 | trois mini-conférences
Présentation de trois projets bénéfiques à la santé des populations dans les politiques communales :
• Habitat intergénérationnels, Carole Poméon et Philippe Boquien, association Habitat et Humanisme. Téléchargez la présentation
• Promouvoir la marche à pied dans une commune, Faouzia Perrin, ville de Grenoble. Téléchargez la présentation
• Soutien aux familles et à la parentalité, Corinne Roehrig, Codes des Alpes-Maritime. Téléchargez la présentation


16 h 00 - 16 h 30 | étude d’impact en santé (EIS), une démarche structurée pour instaurer la santé dans toutes les politiques publiques

Pauline Mordelet, ingénieure-chargé de mission santé environnement à la Ville de Rennes. Téléchargez la présentation

16 h 30 - 17 h 00 | synthèse de la journée
Éric Breton, enseignant-chercheur, titulaire de la chaire INPES « Promotion de la Santé » à l’EHESP.
Laurent El Ghozi, président de l’association Élus, santé publique et territoires. Téléchargez la présentation
Nathalie Viard, directrice de la santé publique, agence régionale de la santé de Haute-Normandie

 

LIEU : CENTRE SOCIOCULTUREL JEAN-PRÉVOST, PLACE JEAN-PRÉVOST

18 h 30 | Conférence gesticulée : de l’idéologie médicale aux normes sociales ou comment la santé m’a rendu malade ?
Benjamin Cohadon a étudié la médecine au sein du système de santé français pendant cinq ans. Il a aussi travaillé en tant qu’aide-soignant et infirmier dans différentes structures médicales. Mais à un moment, son expérience associative et militante n’arrivera plus à lui changer les idées. L’hôpital a eu raison de lui et la façon dont sont « soignés » les « consommateurs de soin » en France devient insupportable à ses yeux. Pour que tout cela ait quand même un sens, il lui faut au moins témoigner. C’est donc ce témoignage, à base de rugby, de néolibéralisme, de trou de la sécu, de danse africaine, de corps machines, de folie douce, d’esprit carabin, de douleurs oubliées, de médecine scientiste, de papy italien... que vous pourrez entendre si vous tendez l’oreille à travers les murs de sa cellule, les murs de la norme sanitaire.

 

 

Vendredi 24 avril 2015

LIEU : CENTRE SOCIOCULTUREL JEAN-PRÉVOST, PLACE JEAN-PRÉVOST

14 h 00 | accueil des participants

14 h 15 - 14 h 30 | discours d’ouverture
Francine Goyer, adjointe au maire en charge de l’action sociale et la solidarité, les seniors, la santé, les droits des femmes, les activités festives, Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray

14 h 30 - 16 h 30 | sur les terrains de la santé
Qu’est-ce que la promotion de la santé ? Que signifie le parcours de santé ? Analyse et enjeux de santé publique sur les quartiers prioritaires
• Atelier 1 - Un contexte : la santé des habitants sur les quartiers prioritaires | Observatoire régional de la santé. Téléchargez la présentation
• Atelier 2 - Une démarche : le parcours de santé | Institut régional pour l’éducation et la promotion de la santé de Haute-Normandie Téléchargez la présentation
• Atelier 3 - Une coordination : retour sur la politique publique de santé locale menée à l’échelle de la ville | Département solidarité et développement social – Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray. Téléchargez la présentation

16 h 30 - 17 h 00 | échanges avec la salle et perspectives


(page mise à jour le 12 juin 2015)