Le bois dont on se chauffe


Les habitations collectives du Château Blanc, mais aussi le lycée Le Corbusier, l’Insa et ses logements étudiants bénéficient de la chaleur bois.

Les avantages du bois sont nombreux. La substitution de combustibles fossiles au prix élevé (gaz naturel, fioul,…) par un combustible bon marché (bois énergie) est souvent opportune dans des quartiers, où logements, établissements scolaires, piscines et autres équipements sportifs… sont voisins. Les charges d’amortissement relatives aux ouvrages à mettre en place (chaufferie bois et réseau), ainsi que les coûts d’exploitation (personnel, maintenance) sont importants, mais le gain réalisé sur l’achat du combustible (2, 3, voire 4 fois moins cher que le gaz ou le fioul) permet de contrebalancer les surcoûts des installations bois.
Le bois énergie présente parallèlement un nombre important d'atouts en terme :
de préservation de l'environnement par :
• la réduction des gaz à effet de serre (CO2) ;
• la maîtrise des pollutions atmosphériques, en évitant l'élimination des déchets dans des conditions peu satisfaisantes (brûlage à l'air libre, émission de poussières…) ;
• d’aménagement du territoire par une politique d’entretien des forêts et du bocage, l’énergie permettant de valoriser le "petit bois" ;
• de développement économique par la création d'activités autour de la production de combustible et de l'exploitation des chaufferies ;
• la réduction (et stabilisation) de charge de chauffage pour les locataires pour les usagers desservis par la chaufferie bois.

La plus importante chaufferie de la région

Des chaudières d’une puissance de 18400 kW gaz et de 10000 kW bois sont installées ce qui permet de couvrir l’ensemble des besoins de chauffage au cœur de l’hiver. Un réseau de chaleur de 5,5 km de long distribue les 40 millions de kW consommés tout au long de la saison de chauffage sur le quartier.

Le projet de  chaufferie est le plus important de la région avec 11 millions d'euros investis. Il est porté par l’Association syndicale libre du Château Blanc qui regroupe les propriétaires et les bailleurs, avec le soutien de la Ville. Il est largement subventionné par l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et la région de Haute-Normandie. La réalisation des travaux et la gestion du service de fourniture de chaleur ont été confiées à Madrillet-Energie, société spécialement créée pour l’opération.