Lutte contre les nuisibles

 

Les rongeurs et les pigeons

Jets de détritus, nourriture aux animaux favorisent la présence d’animaux:
rongeurs, pigeons, chats errants…
Pour des raisons de santé publique et aussi pour votre santé, il est strictement interdit de les nourrir, même si cela part d’un bonne intention. En effet, les rongeurs sont à l’origine de nombreuses maladies transmissibles à l’homme et aux animaux domestiques. Pour n’en citer que quelques-unes : le
tétanos, la leptospirose, le typhus, la peste… Les pigeons peuvent être vecteurs d’allergies et de certaines pneumopathies. Leurs déjections salissent et dégradent.
Quant aux chats errants, ils peuvent transmettre des maladies infectieuses telles que la toxoplasmose ou la maladie des griffes du chat…

 

Les termites

Les insectes xylophages, et les termites en particulier, peuvent occasionner des dégâts importants dans les bâtiments en dégradant le bois et ses dérivés utilisés dans la construction.

Leur activité peut affecter la qualité d’usage des bâtiments mais aussi causer des désordres importants dans leur structure même. Dans les cas les plus extrêmes, elle peut conduire à leur effondrement.

Le dispositif législatif et réglementaire mis en place vise à la protection des bâtiments. Il définit les conditions dans lesquelles la prévention et la lutte contre les termites et les autres insectes xylophages sont organisées par les pouvoirs publics en vue de protéger les bâtiments.

Ce dispositif, qui concerne principalement les termites, fixe les responsabilités de chacun des acteurs vis-à-vis de la lutte contre les termites: propriétaires et occupants d’immeubles, État (par le préfet), personnes qui procèdent à la démolition, professionnels qui établissent les diagnostics ou effectuent les opérations de traitement et les communes.

Plus particulièrement il prescrit d’une part une obligation de déclaration des foyers infestés et des mesures d’éradication dans les zones infestées et d’autre part des obligations en cas de vente, démolition ou construction.

En savoir plus sur le site du ministère de l'Écologie et du Développement durable.

À Saint-Étienne-du-Rouvray

La présence de termites a été signalée dans des immeubles situés rue des Violettes et appartenant à la société ICF Atlantique (les n° 5, 7, 8, 9, 10 et 11). Les propriétaires des immeubles bâtis et non bâtis au sein du périmètre de lutte défini par le conseil municipal du 3 décembre 2015 (délimité au nord par la rue Pierre-Semard, au sud par la rue des Coquelicots, à l'ouest par la rue des Bleuets rive impaire et à l'est par la rue Jrean-Charcot rive paire) devront procéder, dans un délai de six mois, à la recherche de termites et à la réalisation de travaux préventifs ou d'éradication.

Des aides sont possibles, selon les revenus. Se renseigner auprès des services techniques au 02.32.95.83.98.

 

Les guêpes et les frelons

La destruction d'un nid d'hyménoptères (guêpes, frelons, bourdons...) n'est pas systématiquement prise en charge par les sapeurs-pompiers de Seine-Maritime. Le SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) 76 ne se déplace que dans des cas particuliers. Il peut encore intervenir à titre gratuit lorsqu'un danger immédiat et vital pour les personnes est identifié à la réception de l'appel ou à la demande de la mairie si le nid est localisé en domaine public (voirie, espaces verts publics, bâtiment communal).

Dans tous les autres cas, le particulier est invité à faire appel à une entreprise spécialisée. En fonction de la nature de la prestation à réaliser (localisation du nid, hauteur...) et de l'entreprise, le coût varie de 60 à 100 euros.

 

Les abeilles

Apiculteur en train de récolter un essaim d'abeilles

Si vous trouvez un essaim d'abeilles dans votre jardin, il est inutile de faire appel aux sapeurs-pompiers, il faut solliciter un apiculteur. Afin de sauvegarder les abeilles, des apiculteurs du Syndicat apicole de Haute-Normandie acceptent de recueillir gracieusement les essaims.
Le Syndicat apicole est joignable au 02.35.33.13.18 ou au 06.15.43.00.69, le standard dirige les appels sur l'intervenant disponible le plus proche.

 

Page mise à jour en février 2017