La ville redessinée

renouvellement urbain du quartier jean-Macé

Imaginez une ville dans laquelle près du dixième des logements est en cours de démolition-reconstruction. C'est le pari lancé par la municipalité, suivi par les bailleurs sociaux et soutenu par l'Agence nationale de la rénovation urbaine. Entre 2002 et 2012, 947 logements sont démolis et autant reconstruits, 544 reconstruits sur site et 98 hors site, 300 logements étudiants... C'est dire l'ampleur du chantier des neuf opérations de renouvellement urbain en cours à Saint-Étienne-du-Rouvray.

L'objectif est réduire la densité des logements collectifs en redéployant les logements sur l'ensemble de la ville, ce qui passe par la création de nouveaux quartiers et la modification en profondeur de quartiers existants. Les nouveaux logements répondent aux attentes des habitants qui réclament davantage de logements individuels ou collectifs de taille réduite, par exemple des bâtiments n'excédant pas deux étages d'habitation. Par ailleurs, le renouvellement urbain permet de faire face à de nouveaux besoins, en termes de logements étudiants ou d'appartements adaptés pour les personnes à mobilité réduite.

Ces opérations ne se limitent pas aux chantiers visibles. Elles sont doublées d'une démarche d'accompagnement social de chaque famille, mené par le contrat urbain du cohésion sociale et des associations de prévention spécialisée, pour aider les personnes les plus fragilisées et récréer du lien social. Un travail relayé par l'ensemble des structures municipales présentes sur le terrain : agent de développement sociall centres socioculturels, maison du citoyen, centres de loisirs, mais aussi par l'ensemble des partenaires de la ville (Caf, bailleurs sociaux, travailleurs sociaux, Éducation nationale…).