Confinement: Unicité en mode «distanciel»

Au conservatoire, chaque professeur s'adapte donc au niveau et à l'instrument de ses élèves, soit en organisant des cours en direct, soit en envoyant des exercices à réaliser. Photo: Loïc Séron.

Pendant le confinement instauré depuis le 30 octobre, les services municipaux stéphanais restent ouverts. Concernant les activités Unicité, les habitants inscrits aux ateliers peuvent peu à peu reprendre une activité adaptée, après un temps d’adaptation nécessaire à l’installation d’équipements numériques dans les centres socioculturels, au conservatoire et au service des sports. Les Stéphanais·es concerné·e·s peuvent se rapprocher des services organisateurs pour plus de renseignements.

Sports: des cours à suivre en direct

À partir de lundi 23 novembre, le service des sports de la Ville lance ses premiers cours à distance pour les adhérents d’Unicité. Une bouffée d’oxygène en plein confinement pour les pratiquants, mais également pour les six éducateurs sportifs de la Ville qui vont pouvoir prodiguer leurs conseils en direct au cours de séances d’environ 45 minutes d’exercices.
Dans un premier temps, ces séances seront limitées à 15 personnes connectées, mais «si la demande est là et que les retours sont bons, nous ne nous interdisons pas de les ouvrir davantage», assure Stéphane Collin, l’un des éducateurs sportifs municipaux, qui prend la contrainte de la distance comme une opportunité de tester une nouvelle offre qui pourra être pratiquée chez soi, sans matériel spécifique.
«Il a fallu nous adapter en pensant qu’à la maison ça ne peut pas être pareil qu’à la salle. Donc, on a prévu des exercices où on utilise surtout le poids du corps et de petits éléments comme un sac à dos lesté ou une bouteille d’eau, des choses que tout le monde peut avoir sous la main».
Un programme hebdomadaire a déjà été concocté avec des cours de cardio, de renforcement musculaire, de stretching et de relaxation, de gym douce et d’entretien et de la gym dynamique.

  • Pour plus de renseignements et connaître le mode d’emploi pour ces cours à distance,
    appeler au 02.35.66.64.91.

Centres socioculturels: des ateliers en visioconférence

Les trois centres socioculturels de Saint-Étienne-du-Rouvray se sont eux aussi mis à la pratique d’ateliers à distance. Même si l’accueil de chaque centre (Jean-Prévost, Georges-Brassens et Georges-Déziré) reste ouvert pour apporter des informations aux habitants et que les activités péri-scolaires, notamment le soutien scolaire, sont maintenues du lundi au vendredi.
«Globalement, la très grande majorité des ateliers fonctionne grâce à un système de visioconférence en direct. Cela permet de maintenir des échanges. Seule la chorale Voix de femmes ne reprendra qu’après le confinement», détaille Samuel Dutier, le responsable des trois centres stéphanais.
Pour les plus jeunes, en danse par exemple, où la maîtrise de l’outil informatique peut poser problème, des tutos sont mis en ligne pour être regardés et reproduits à loisirs, en compagnie des parents, et des temps d’échanges avec le professeur peuvent être programmés pour des questions ou des précisions. «On s’est adapté à chaque pratique. Si le cours individuel est préférable, comme avec la guitare, on le fait. Si le cours collectif est possible, on choisit cette méthode».

Pour plus de renseignements, appeler directement chaque centre socioculturel:

  • Centre Jean-Prévost: 02.32.95.83.66
  • Centre Georges-Déziré: 02.35.02.76.90
  • Centre Georges-Brassens: 02.32.95.17.33

Des cours en ligne au conservatoire

Le conservatoire de musique et de danse municipal propose lui aussi des cours à distance pour ses élèves, de tous âges et de tous niveaux. Comme l’explique sa directrice Lucie Brière, «nous avons mis à profit l’expérience du premier confinement, où nous avions déjà mis des choses en place, pour échanger entre nous et améliorer nos pratiques».
Avec une première différence par rapport au printemps dernier, le fait que les établissements scolaires soient ouverts. «Nos cours doivent donc venir en complément du temps scolaire, sur des créneaux qui conviennent aux familles et aux élèves».
Chaque professeur s’adapte donc au niveau et à l’instrument de ses élèves, soit en organisant des cours en direct, soit en envoyant des exercices à réaliser et en programmant des temps d’échanges hebdomadaires pour revenir sur les difficultés rencontrées et apporter des améliorations. «L’idée est de garder le lien, surtout avec ceux qui ont débuté les cours à la rentrée», continue Lucie Brière qui insiste également sur le côté ludique de certaines pratiques, notamment pour les plus jeunes.
Pour la danse, des chorégraphies et des exercices filmées, adaptées au niveau des pratiquants, sont également envoyées pour que chacun puisse s’exercer à la maison et garde un bon niveau pour retrouver les cours dans de bonnes conditions dès que la situation sanitaire le permettra.

  • Pour plus de renseignements : appeler au 02.35.02.76.89
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×