Coronavirus: toutes les informations actualisées au jour le jour

Dernière mise à jour, vendredi 3 avril, 14h25.

Depuis mardi 17 mars 12h, le pays est confiné. Les déplacements sont fortement réduits et seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire ses courses, en gardant une distance d’au moins un mètre, les trajets nécessaires pour se soigner, pour aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible.

La Ville a fermé ses équipements municipaux, afin de limiter au maximum les risques de propagation du Coronavirus. Les services indispensables sont bien sûr maintenus.

Afin de répondre aux questions des usagers, de les orienter et de maintenir un service public solidaire, il est demandé aux habitants de contacter le standard de la mairie au 02.32.95.83.83. Dans l’objectif de limiter les rassemblements de personnes, des rendez-vous individuels seront proposés si besoin. Les demandes seront traitées au cas par cas.

01/04 10h30 Paiement des factures. Après avoir été hors service pendant quelque temps, le portail de paiement en ligne des factures Unicité est de nouveau opérationnel. Pour payer vos factures en cours, pensez à vous munir de code famille qui se trouve en haut à gauche de votre facture (papier ou dématérialisée, selon le choix que vous avez fait).

Les familles ayant au moins une inscription à une activité Unicité, à la restauration scolaire ou aux Animalins ont reçu, il y a quelque temps, une facture à régler pour le 6 avril. Compte tenu des circonstances, les encaissements en guichets sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. La Ville n’effectuera pas de relance et n’appliquera pas de pénalité, pendant cette période. Il est toujours possible d’adresser un chèque par courrier. En revanche, la Ville n’est pas en mesure de préciser à quelle date ils seront traités et encaissés, le Trésor public indiquant ce 30 mars que le centre de traitement de Lille est désormais fermé. Les prélèvements automatiques déjà mis en place s’effectuent normalement.
Les mêmes dispositions s’appliquent pour les factures des services aux seniors (portage de repas à domicile, foyers restaurants et loyers des logements de la résidence Ambroise-Croizat).

30/03 17h30 Dispositif Chad 2020/2021: l’étude des candidatures et le calendrier des auditions d’entrée sont actuellement suspendus. Pas d’inquiétude, la procédure reprendra une fois la crise sanitaire passée.

30/03 15h30 Conformément aux annonces faites par le Premier ministre le 23 mars, les marchés du mercredi, place de la Fraternité et de la place de l’Église le dimanche matin, sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

26/03 9h30 • Inscriptions vacances enfants et adolescents: les délais d’inscription sont prolongés jusqu’au 6 avril pour les centres de vacances et jusqu’au 30 avril pour les courts séjours. Le dépôt des fiches d’inscription peut s’effectuer dans la boîte à lettres en mairie centre ville (à l’occasion d’un déplacement autorisé) ou par mail à l’adresse loisirsenfance@ser76.com
Retrouvez toute l’offre du Guide vacances été. 

• Suite à un décret gouvernemental du 24 mars, tous les marchés sont interdits en France. Les deux marchés stéphanais sont par conséquents interdits jusqu’au 15 avril.

• Tous les équipements et services municipaux recevant du public municipaux sont fermés, depuis lundi 16 mars.

• Les parcs, aires de jeux et stades sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

• Les cimetières sont également fermés, sauf pour les inhumations.

• À propos des seniors et personnes fragilisées: le service de portage de repas à domicile est maintenu, mais le service du Mobilo’bus est suspendu et les foyers restaurants fermés.
Les seniors et leurs familles peuvent contacter le Guichet senior: 02.32.95.83.94.

• Pour les familles ne disposant pas de mode de garde, un service d’accueil destiné exclusivement aux enfants des personnes indispensables à la gestion de la crise sanitaire est mis en place, sur présentation d’un justificatif (Plus de précisions sur le site de l’Agence régionale de santé de Normandie).
Les enfants de différentes écoles maternelles et élémentaires sont accueillis par pôle et des groupes de moins de 10 élèves sont constitués, encadrés par des personnels de l’Éducation nationale.
–> Les enfants concernés, habituellement scolarisés dans les écoles Jean-Macé, Henri-Wallon, Maximilin-Robespierre, Victor-Duruy, Joliot-Curie sont regroupés à l’école maternelle Joliot-Curie rue Charles-Nicolle (Tél. 02.35.65.25.24.)
–> Les enfants concernés, habituellement scolarisés dans les écoles André-Ampère, Louis-Pergaud, Ferry/Jaurès, Pauline-Kergomard, Frédéric-Rossif, Pierre-Semard et Paul-Langevin sont regroupés à l’école Paul-Langevin maternelle (pour les maternelles), 1 rue de Stalingrad (Tél. 02.35.66.44.28) et élémentaire (pour les autres), 1 rue Julian-Grimau (Tél. 02.35.65.05.80).
Pour une bonne organisation du service, l’inscription est obligatoire auprès de l’école.
La Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray assure l’accueil des enfants sur les temps du midi et périscolaires.
Dans ce cadre, un service de restauration et d’accueil périscolaire est pris en charge par la Ville. Un accueil, soumis aux mêmes conditions, est mis en place à la crèche Anne-Frank et en centre de loisirs le mercredi.

• Sauf urgence, les inscriptions scolaires sont suspendues. Pas d’inquiétude, la procédure reprendra une fois la crise sanitaire passée.

Bibliothèques. Aucune lettre de rappel sera envoyée. Les emprunts pourront être restitués dans les trois semaines suivant la reprise de l’activité des bibliothèques.

Tous les événements et rendez-vous programmés dans les semaines à venir sont annulés ou reportés, jusqu’à nouvel ordre.

03/04 14h25 – En dépit de la suspension des permanences hebdomadaires assurées par les délégués du Défenseur des droits, ces derniers continuent de traiter les réclamations et restent joignables par courriel. Pour Saint-Etienne-du-Rouvray, il s’agit de Christelle Siab-Nouali, christelle.siab-nouali@defenseurdesdroits.fr, ou 09.69.39.00.00 (du lundi au vendredi de 10h à 16h).

30/03 12h45Du nouveau du côté du service postal. Après plusieurs jours de fermeture, La Poste annonce que le bureau Ernest-Renan au Madrillet a rouvert ce lundi 30 mars matin. Il accueille le public du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Les automates fonctionnent et le guichet est accessible pour les opérations de retrait et dépôt de cash, le paiement de factures et les retraits de Western Union. En revanche, le bureau Carnot, dans le centre ancien, reste fermé jusqu’à nouvel ordre.
Désormais,
l’organisation des tournées de distribution se déroule sur 3 jours: les mercredi, jeudi et vendredi. La Poste indique par ailleurs que le passage quotidien pour les services à la personne est maintenu et réalisé par des agents dédiés : VSMP (Veiller sur mes parents) /Cohesio, produits frais, portage de repas aux seniors, le portage de médicaments, portage de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants.

30/03 10h05 – Le 116.117 est le numéro de la permanence de soins en Normandie, utilisé d’habitude pour joindre un médecin généraliste de garde aux heures de fermeture des cabinets médicaux. Désormais accessible 24h sur 24 et 7 jours sur 7, le 116.117 est un numéro d’appel gratuit, actif dans toute la région. Il permet aux Normands d’être mis en relation avec un médecin généraliste libéral, qui apporte une réponse médicale adaptée aux besoins du patient (hors urgences vitales).
Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, il faut appeler le SAMU- Centre 15.

26/03 15h30 – Les collectes des ordures ménagères et des déchets recyclables sont assurées, aux jours de collecte habituels.
La collecte des déchets verts est maintenue mais fait l’objet d’une réduction de service. La collecte est désormais limitée à 5 sacs ou 2 bacs maximum (fournis exclusivement par la Métropole). Il est donc demandé aux habitants de ne sortir devant leur domicile plus que cette quantité afin de ne pas encombrer l’espace public. Les fagots ne seront plus collectés. À noter également que les jours et horaires de collecte peuvent être retardés. La Métropole invite les habitants à mettre en place le paillage ou à reporter ou séquencer les tontes et la taille de haies.
Les 16 déchetteries de la Métropole sont fermées aux habitants. Seule la déchetterie de Rouen reste accessible aux professionnels (quai du Pré aux Loups).
Plus d’infos sur la collecte des déchets.

Réseau Astuce a mis en place un service adapté sur certaines lignes du réseau depuis samedi 21 mars et jusqu’à nouvel ordre, pour assurer une continuité de service public, notamment pour garantir la desserte des établissements de santé, tout en prenant en compte la baisse de fréquentation du réseau.

  • les lignes de métro circuleront de 5h à minuit à raison d’un passage toutes les 10 min sur chaque branche en journée et de 30 min en soirée
  • la ligne T4 circulera de 6h à 19h30 avec une fréquence de passage de 35 min
  • la ligne 27 circulera avec une fréquence de passage de 2h entre 7h et 20h
  • la ligne 42 circulera avec une fréquence de passage de 2h entre 6h30 et 19h30
  • le service Filo’r continuera d’être assuré par des véhicules qui respectent le Décret (mesures de prévention, organisation intérieure par rapport au conducteur, désinfection) ;
  • le service handistuce assure uniquement les courses en taxis.

A noter qu’afin de limiter la diffusion du virus, des mesures de prévention sont mises en place: désinfection quotidienne des véhicules, respect de la distance d’1 mètre entre chaque voyageur et également entre les voyageurs et les conducteurs.

La Caf indique annuler l’ensemble de ses permanences à compter de lundi 16 mars, jusqu’à nouvel ordre. (Hôtel de ville et Maison du citoyen). Il est possible prendre un rendez-vous avec un conseiller par téléphone ou envoyer un email  depuis votre espace “Mon compte”. En cas d’urgence, la Caf peut être jointe téléphone, en composant le 0.810.25.76.80 (0,06€/min + prix d’un appel local).

– Permanences se tenant habituellement à la Maison de justice:
Le CDAD (conseil départemental d’accès au droit) assure un accueil téléphonique au 02.35.52.87.87 pour l’ensemble des usagers tous les matins, de 9h à 12h, ainsi que des permanences téléphoniques sur rendez-vous.
L’Adil (Association départementale d’information sur le logement) assure une permanence téléphonique tous les jours de 9h à 12h30 au 02.35.72.58.50.
Les associations d’aide aux victimes assurent des accueils téléphoniques ainsi que des permanences téléphoniques: AVIM au 02.35.82.01.19, AVIPP au 02.35.70.10.20, AVRE76 au 02.35.21.76.76.
Le CIDFF assure des permanences téléphoniques sur rendez-vous à prendre auprès du CDAD ou de l’une des structures assurant un accueil téléphonique: le PAD (point d’accès au droit) d’Aumale au 02.35.94.00.30, les PAD de la Côte d’Albâtre (Cany-Barville, Fontaine-le-Dun et Saint-Valery-en-Caux) au 02.35.57.92.00, la MJD du Havre au 06.70.49.54.01, le PAD d’Yvetot au 06.64.82.17.18.
Les associations de médiation familiale assurent également des accueils téléphoniques: Trialogue au 02.32.08.07.12, Udaf 76 au 07.64.57.65.38.
Les conciliateurs de justice peuvent être saisis en ligne
Les délégués du Défenseur des droits peuvent également être saisis en ligne

– La FCPE donne quelques conseils pour assurer la continuité pédagogique.

Le ministère des Armées indique que les Journées de défense et de citoyenneté, auxquelles pourraient être convoqués des jeunes à partir de 16 ans, sont suspendues à compter de lundi 16 mars.

– L’accueil physique de la Mission Locale est suspendu (sauf urgence). Les conseillers poursuivent l’accompagnement des jeunes par courriel et par téléphone. Vous trouverez leurs coordonnées sur le site de la mission locale de Rouen. Des informations sont également diffusées sur le site et sur la page Facebook. Les allocations Garantie Jeunes et PACEA (Parcours d’Accompagnement Contractualisé vers l’Emploi et l’Autonomie) seront versées aux jeunes comme d’habitude. Concernant le Fonds d’Aide aux Jeunes, seules les aides à la subsistance et les aides au loyer seront maintenues et remises au siège de la Mission Locale. Les entrées de nouveaux jeunes bénéficiaires dans les programmes Garantie Jeunes et PACEA sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Vous pouvez contacter la mission locale à l’adresse suivante: mission.locale@ml-rouen.asso.fr

Coronavirus: signalez-nous une information

30/03 10h20

Dimanche 29 mars

Un décret paru au Journal officiel stipule que l’amende pour non-respect des mesures de confinement est désormais fixée à 200 euros en cas de récidive dans les quinze jours.

Vendredi 27 mars

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé le renouvellement du confinement pour deux semaines supplémentaires, soit jusqu’au mercredi 15 avril. Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer. Cette période de confinement pourra être prolongée si la situation sanitaire l’exige.

Mercredi 25 mars

Conformément aux annonces du Premier ministre Edouard Philippe lundi 23 mars, une nouvelle attestation de déplacement dérogatoire entre en vigueur.

Des dérogations sur attestation sont possibles:

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 à 1500 euros.

L’attestation de déplacement dérogatoire peut être:

Téléchargez le justificatif de déplacement professionnel

Lundi 23 mars

Invité du journal de 20 h de TF1, lundi 23 mars, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé de nouvelles restrictions qui entrent en vigueur dès mardi 24 mars.

  • Les activités physiques limitées à un rayon de 1 km. « Sortir pour promener ses enfants ou faire du sport c’est dans un rayon de 1 km de chez soi, maximum pour une heure, tout seul et une fois par jour », a précisé le chef du gouvernement. Jusqu’à présent, la consigne était de rester autour du domicile et de ne pas se rassembler.
  • Les sorties pour raisons de santé davantage encadrées. Elles ne seront possibles que pour “des soins urgents ou qui répondent à une convocation d’un médecin”. Cette dernière partie concerne des “soins programmés”, par exemple dans un centre de dialyse.
  • La fermeture des marchés ouverts. Les marchés ouverts seront fermés. “Mais il sera permis aux préfets sur avis des maires de déroger cette interdiction” lorsque le marché, dans certains villages, est “le seul (moyen) parfois” d’avoir “accès à des produits frais”.
  • La possibilité de couvre-feu locaux. Le Premier ministre refuse tout couvre-feu à l’échelle nationale mais n’a pas exclu de le faire “là où la situation sanitaire l’impose”.
  • Une amende portée à 1 500 euros en cas de récidive. Les 135 euros d’amende forfaitaire doivent passer à 1 500 euros en cas de récidive “dans les 15 jours”, et “quatre violations dans les trente jours” pourront valoir “3 700 euros d’amende et six mois de prison au maximum”.

Mercredi 18 mars

Le préfet de la Seine-Maritime rappelle les modalités de la continuité des activités économiques dans le contexte de la crise sanitaire.

  • La liste des activités pour lesquelles les établissements peuvent continuer à recevoir du public.
  • Les personnes exerçant une activité qui nécessite un déplacement (livreur, travail en usine…) ou un travail en extérieur (chantier et travaux publics) doivent la poursuivre dès lors qu’ils sont mesure de présenter leur justificatif.
  • Les marchés peuvent être maintenus, pour toutes ventes de produits alimentaires en veillant à ce que des mesures soient prises pour éviter les regroupements inutiles.
  • Le dénombrement des personnes dans les marchés ou grandes surfaces n’est pas obligatoire.

Lundi 16 mars

Lors de son allocution télévisée lundi 16 mars, Emmanuel Macron a notamment annoncé des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire dès mardi 17 mars 12h et pour deux semaines minimum. L’intégralité de son discours est à retrouver ici.

Autres mesures:

  • Report du second tour des municipales
  • Fermeture des frontières de l’espace Schengen

Samedi 14 mars

Samedi 14 mars, le Premier ministre annonçait la fermeture samedi 14 mars à minuit de tous les lieux accueillant du public, non indispensables à la vie du pays, et ce, jusqu’à nouvel ordre. La France passe au stade 3.

Qu’est-ce que le stade 3 ? Le stade 3 ou stade épidémique correspond à une circulation active du virus. La stratégie repose alors sur l’atténuation des effets de l’épidémie. L’organisation prévoit la mobilisation complète du système sanitaire hospitalier et de ville, ainsi que les établissement médico-sociaux pour protéger les populations fragiles, assurer la prise en charge des patients sans gravité en ville, et des patients avec signes de gravité en établissement de soins. Les activités collectives sont fortement impactées.

Jeudi 12 mars

Lors de son allocution télévisée du 12 mars, le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé différentes mesures, mises en œuvre sur l’ensemble du territoire national, visant à freiner la propagation du virus Covid-19. L’intégralité de son discours à lire ici.

  • Dès lundi et jusqu’à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés. Le Président de la République a indiqué prendre cette mesure à la fois pour les protéger et pour réduire la dissémination du virus sur l’ensemble du territoire.
  • Les employeurs sont invités à permettre et favoriser autant que possible le télétravail.
  • Demande à toutes les personnes de plus de 70 ans, aux personnes qui souffrent de maladies chroniques ou de troubles respiratoires, aux personnes en situation de handicap, de rester autant que possible à leur domicile.
  • Les élections municipales sont maintenues dimanches 15 et 22 mars. Chacun est invité à respecter strictement les gestes barrières contre le virus et les recommandations sanitaires qui seront rappelées sur les sites. Pour cela, des consignes renforcées vont être mises en place afin que les personnes âgées n’attendent pas longtemps et que des files d’attente ne se constituent pas.
  • D’une façon générale, chacun est invité à limiter au maximum tous ses déplacements.
  • Les transports publics sont maintenus.
  • Mobilisation maximale du personnel soignant. Report des soins non essentiels à l’hôpital afin de libérer le maximum de place, et d’accueillir les malades nécessitant des soins d’urgence.
  • Un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel va être mis en œuvre. L’État prendra en charge l’indemnisation des salariés contraints à rester chez eux.
  • Toutes les entreprises qui le souhaitent pourront reporter sans justification, sans formalité, sans pénalité le paiement des cotisations et impôts dus en mars.

26/03 11h

Une cellule de continuité économique a été activée le 3 mars au ministère de l’Économie. Cette cellule va permettre d’obtenir toutes les informations nécessaires sur la situation économique du pays en temps réel, de mieux gérer l’impact de cette crise sanitaire sur notre économie en prenant des décisions quotidiennes qui pourraient s’avérer nécessaires.

Toutes les informations sont sur le site du gouvernement.

Entreprises

Pour les entreprises, le Gouvernement a annoncé les mesures suivantes :

  • Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;
  • Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes ;
  • La suspension des loyers, des factures d’eau, de gaz et d’électricité pour les PME en difficulté
  • L’aide de 1 500 euros pour toutes les petites entreprises, les indépendants, et les microentreprises grâce au fonds de solidarité ;
  • La mobilisation de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros et de Bpifrance pour la mise en place de prêts garantis par l’Etat ;
  • Un soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;
  • Le maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ; L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises ;
  • La reconnaissance par l’Etat et les collectivités locales du Coronavirus comme un cas de force majeure pour leurs marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’Etat et des collectivités locales, les pénalités de retards ne seront pas appliquées.

La Région Normandie a mis en ligne un guide des mesures, informations et contacts.

Plus d’informations sur les soutiens et les contacts utiles.

Entreprises et salariés

Des questions-réponses sont à retrouver sur le site du ministère du Travail.

Indépendants

Les réponses du gouvernement aux difficultés rencontrées par les indépendants (dont les micro-entrepreneurs).

Associations employeurs

L’activité des associations est impactée par le coronavirus – Covid 19. Les mesures de soutien et les contacts utiles sont à retrouver sur le site du gouvernement consacré aux associations.

Depuis mardi 17 mars 12h, le pays est confiné. Les déplacements seront fortement réduits et seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire ses courses, en gardant une distance d’au moins un mètre, les trajets nécessaires pour se soigner, pour aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible.

Depuis le 25 mars une nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est entrée en vigueur.

Des dérogations sur attestation sont possibles:

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 à 375 euros.

L’attestation de déplacement dérogatoire peut être:

Téléchargez le justificatif de déplacement professionnel

Interview du mardi 17 mars

Le maire Joachim Moyse a répondu aux questions du Stéphanais par téléphone en raison des consignes de confinement général décidées par le gouvernement.

Nous sommes au deuxième jour du confinement général. Les Stéphanais observent les consignes. Que leur dites-vous?

D’abord, je voudrais dire aux Stéphanaises et aux Stéphanais que je pense à eux. Nous vivons un moment inédit, ce sont des circonstances en tous points hors du commun.

C’est pourquoi, dans cette situation exceptionnelle, j’ai décidé de mettre tout en œuvre pour que les gens les plus vulnérables reçoivent la meilleure attention de nos services municipaux. Notre toute première attention doit être dirigée vers les personnes âgées, vers les personnes isolées, vers les précaires et les travailleurs indépendants, vers les commerçants, que la situation risque de fragiliser encore un peu plus sur le plan économique.

J’ai également une pensée pour nos personnels hospitaliers qui sont en première ligne. La Ville a mis en place pour eux un système de garderie dans les écoles.

Je pense également aux agents de la sécurité publique qui seront amenés à faire de la médiation et de la pédagogie pour endiguer l’expansion des risques sanitaires liés aux déplacements extérieurs.

Je souhaite, enfin, que la Ville puisse poursuivre son action pour améliorer la vie quotidienne des habitants qui se trouve fortement bouleversée.

Mais je ne peux que constater, avec une très grande frustration, que nos moyens de service public communal s’en trouvent considérablement réduits du fait des consignes de confinement et de mise à distance des personnes pour éviter la diffusion du virus. Je sais néanmoins que les services municipaux travaillent à assurer leurs missions essentielles auprès des gens et je veux les en remercier. Ils ont su, comme à leur habitude, s’adapter à la nouvelle situation et agir très vite. Le service de portage des repas à domicile est maintenu, ainsi que la présence des agents de la tranquillité publique dans nos rues. Les accueils physiques sont encore possibles en mairie mais en respectant les consignes drastiques qu’imposent la situation.

Le maintien du service public stéphanais n’empêchera toutefois pas que la vie des Stéphanaises et des Stéphanais sera bousculée. J’en ai conscience et je leur répète de ne pas hésiter à se tourner vers les services de la Ville en cas de difficultés.

Votre liste a été élue au premier tour dimanche dernier avec 78,94% des suffrages exprimés. Que ressentez-vous?

Je ressens comme un goût un peu amer. Je me réjouis bien sûr de l’annonce des résultats de dimanche soir et je remercie les Stéphanaises et les Stéphanais qui se sont déplacés. Grâce à eux, la liste que je conduisais a été élue de manière très nette. Mais la frustration est quand même là. On ne peut pas se satisfaire d’un tel taux d’abstention dû aux conditions sanitaires actuelles. Je sais qu’un grand nombre de personnes n’ont pas pris le risque d’aller voter. Je me réjouis toutefois que le Président Macron ait suspendu les réformes des retraites et de l’assurance chômage. J’espère que les discussions reprendront sur de meilleures bases et que notre système solidaire par répartition sera maintenu.

Le gouvernement a reporté le second tour en juin pour les 5.000 communes qui n’ont pas encore élu leur maire. Ici, comme dans les 30.000 communes où il n’y aura pas de second tour, les conseillers élus doivent maintenant élire le maire lors d’un conseil municipal d’installation. Quand cela se fera-t-il à Saint-Étienne-du-Rouvray?

Il est trop tôt pour se prononcer avec certitude. Je le répète: la situation est totalement inédite. Pour le moment, nous avons beaucoup de questions sans réponses. Néanmoins, pour l’instant, le conseil d’installation est maintenu vendredi à 18 heures. Nous sommes en train de réfléchir à sa mise en œuvre dans les conditions optimales de sécurité sanitaire. Un décret devrait être pris pour permettre aux conseillers municipaux à la santé fragile de donner un pouvoir à leurs collègues, chose qui n’était pas possible jusque-là.

Mais au-delà de ces questions finalement assez secondaires au vu de cette période particulièrement inédite, je souhaite voir émerger les conditions du développement de nouvelles solidarités, par le biais des services municipaux, d’institutions, mais aussi par les initiatives personnelles.

Communiqué du vendredi 13 mars

Dans le contexte actuel d’épidémie par le coronavirus-Covid 19, le président de la République a annoncé jeudi 12 mars à 20 heures sa décision de fermer les crèches et tous les établissements scolaires du pays à compter de lundi et jusqu’à nouvel ordre. Le premier ministre vient quant à lui d’interdire tout rassemblement de plus de 100 personnes. L’objectif du gouvernement est de freiner au maximum la propagation du virus, de protéger les personnes les plus vulnérables et de donner les capacités aux établissements de santé de prendre en charge tous les malades le nécessitant.

En tant que maire, je ferai, bien entendu, appliquer l’ensemble de ces mesures exceptionnelles sur le territoire communal.

Par ailleurs, j’ai décidé de l’arrêt, jusqu’à nouvel ordre, des activités organisées par les services culturels (conservatoire, bibliothèques, ludothèque, Le Rive Gauche, les centres socioculturels…), dans les équipements sportifs (piscine, gymnases…) et de loisirs, dès ce samedi 14 mars.

Les accueils administratifs sont maintenus. Le portage de repas et les foyers-restaurants des seniors restent ouverts.

La situation peut être amenée à évoluer très rapidement. Les mesures que nous prendrons le seront en conséquence. J’incite donc les habitants à se rendre régulièrement sur ce site internet ou sur la page Facebook de la Ville, qui concentreront l’ensemble des éléments d’informations et des décisions prises.

Pour celles et ceux qui ne disposeraient pas d’accès à ces outils numériques, les agents des différents accueils municipaux seront en mesure de transmettre les informations publiées.

Nous sollicitons les services de l’État pour obtenir des consignes précises et actualisées nous permettant de prendre des mesures proportionnées et coordonnées d’une ville à l’autre.

Comme toujours, le service public stéphanais sera au côté de tous les habitants et particulièrement des plus vulnérables, dans un esprit de solidarité et d’attention qui a toujours été le nôtre.

C’est pourquoi, les services municipaux stéphanais seront très attentifs à nos aînés. J’invite d’ailleurs les personnes âgées, ou leurs proches, à prendre contact avec le guichet unique seniors (Tél.: 02.32.95.83.94) afin de se faire connaître en cas de difficultés particulières.

Les élections municipales, dont le premier tour se déroule le dimanche 15 mars, sont maintenues. Des mesures strictes sont mises en place afin de garantir des conditions de vote les plus sûres pour tout le monde : désinfection des espaces, des stylos, gestion des files d’attente, incitation à se laver les mains avant et après le vote… Chacun peut donc accomplir son devoir civique en toute sécurité.

Je suis également solidaire des acteurs économiques du territoire qui sont d’ores et déjà impactés par la situation que ce soit en raison d’annulations de commandes ou de difficultés d’approvisionnement. Je leur demande, en plus de leurs démarches auprès des services de l’État, de se signaler auprès du service des affaires économiques de la Ville. Je compte sur le gouvernement pour mettre en place sans délai les mesures annoncées et les renforcer encore si nécessaire.

Enfin, toute ma reconnaissance se tourne vers les professionnels de santé, en première ligne dans cette crise. Ces hommes et ces femmes alertent depuis des mois sur les défaillances du système de santé français et sur leurs conditions de travail extrêmement dégradées. Cette fois encore, ils mobiliseront tout leur savoir-faire et leur humanité pour répondre à cette urgence sanitaire.

La solidarité est un des fondements de notre ville. Je sais que chacun saura être attentif à ses proches bien sûr, mais aussi à ses voisins, et à tous ceux qui en ont besoin. Vous pouvez également compter sur mon entière mobilisation et sur celle de l’ensemble des agents municipaux.

31/03 10h45

Le numérique apporte des solutions en cette période de confinement, mais l’utilisation de ces services n’est pas facile pour tout le monde. C’est pourquoi les acteurs de la médiation numérique, avec le soutien du secrétariat d’Etat au Numérique, proposent aux Français un centre d’aide pour les démarches en ligne essentielles pendant la crise du coronavirus COVID-19. Chacun pourra trouver de l’aide, sous forme de tutoriels par exemple, pour réussir à réaliser des démarches liées à la famille ou au travail, faire l’école à la maison ou garder le contact avec les proches. Un numéro de téléphone, le 01.70.772.372, a également été mis en place.

Afin de limiter les risques de contamination, quelques gestes et conduites simples sont préconisés :

  • Se laver les mains fréquemment et méticuleusement (environ 30 sec.) avec du savon ou une solution hydro-alcoolique sans oublier les ongles et les espaces interdigitaux et se les sécher avec une serviette en papier ou au sèche-mains électrique.
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser uniquement des mouchoirs en papier, les jeter dans une poubelle si possible à couvercle et se laver les mains après utilisation,
  • Limiter les déplacements et les contacts

Si vous n’êtes pas malade, le port d’un masque n’est pas recommandé et son efficacité n’est à ce ce stade pas démontrée.

En cas de symptômes (toux, fièvre) qui font penser au COVID-19 : rester à domicile, éviter les contacts, appeler un médecin avant de se rendre à son cabinet ou appeler le numéro de permanence de soins de sa région. Possibilité également de bénéficier d’une téléconsultation.

Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, appeler le SAMU- Centre 15.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a activé depuis le 1er février la plateforme téléphonique d’information “Nouveau coronavirus”. Cette plateforme téléphonique, accessible au 0800.130.000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 8 h à 21 h) permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.

–> Le site d’information Coronavirus du gouvernement.

–> Retrouvez le point épidémiologique quotidien sur Santé publique France.

Compte tenu de la situation sanitaire liée au Covid-19 et afin de prévenir le mal-être lié à l’isolement, Terra Psy a décidé de se mobiliser et a mis en place un numéro vert (0.805.383.922) proposant un accompagnement psychologique par téléphone et en urgence. Cette ligne téléphonique s’adresse aux personnes ayant besoin d’une écoute et d’un soutien psychologique pour déposer leurs inquiétudes et angoisses, pouvant être accrues par la situation actuelle.
Les psychologues sont disponibles de 9h à 12h30, et de 13h30 à 17h du lundi au vendredi.
Les consultations sont gratuites et sont proposées en français, anglais et arabe, au 0.805.383.922.

En quelques jours, notre quotidien s’est retrouvé complètement bouleversé. Comment vivez-vous cette période ? Quelles réflexions vous inspirent cette période extraordinaire ?

Je témoigne

 

(Mis à jour le 25 mars à 11h30)

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×