Élections sénatoriales : tous les élus municipaux appelés à voter ce dimanche

Conseil municipal du 28/03/2019.© Jérôme LALLIER

3177 grands électeurs de Seine-Maritime étaient appelés à voter ce dimanche pour renouveler six des douze sièges de sénateurs du département. Une absence de vote injustifiée est passible d’une amende de cent euros.

Mise à jour: 28/09/2020

Élections sénatoriales 2020 en Seine-Maritime:
Inscrits: 3177; Abstentions: 85; Votants 3092; Blancs: 24; Nuls: 26; Exprimés: 3042.

Résultats – 27 septembre 2020:

  • La république des territoires 24 voix, 0 siège.
  • La Seine-Maritime, une passion commune 1423 voix, 4 sièges.
  • Liste localiste présentée par le RN pour le rééquilibrage territorial: 89 voix, 0 siège.
  • Nos communes sont nos forces: 707 voix, 1 siège.
  • Avec Céline Brulin, mettons la commune au coeur de la République: 525 voix, 1 siège.
  • Ecologie et solidarité pour nos communes: 234 voix, 0 sièges.

Ont été proclamés élus: Agnès Canayer, Pascal Martin, Catherine Morin-Desailly, Patrick Chauvet, Didier Marie, Céline Brulin.

Les élections sénatoriales 2020 se sont déroulée dimanche 27 septembre. 178 sièges sur les 348 qui composent la chambre haute ont été renouvelés. Les élections avaient lieu dans cinquante-huit départements métropolitains, ainsi que la Guyane et quatre collectivités d’outre-mer (Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Wallis-et-Futuna et la Polynésie française). La Seine-Maritime a fait partie des départements concernés. 3177 grands électeurs du département ont voté pour ce scrutin au suffrage universel indirect: les sénateurs, députés et conseillers régionaux élus de Seine-Maritime ainsi que l’ensemble des conseillers départementaux, et les délégués de tous les conseils municipaux du départements.

Un scrutin obligatoire

À Saint-Étienne-du-Rouvray, l’ensemble des 35 élus étaient appelés à se rendre au bureau de vote central situé à la préfecture de Rouen, entre 8h30 et 17h30. Ce scrutin est obligatoire, les élus qui ne se seraient pas rendus aux urnes sans justification s’exposent à une amende de cent euros. En amont des élections, ces derniers ont pu désigner plusieurs remplaçants pour pallier une éventuelle absence (pour maladie par exemple).

Le nombre de sénateurs à élire par département dépend de sa population. La Seine-Maritime compte douze sénateurs, dont six ont été élus ce dimanche à la proportionnelle. Les candidats étaient regroupés sur sept listes distinctes, chacune comportant autant de noms que de sièges à pourvoir, plus deux, avec une alternance homme/femme. La loi interdit par ailleurs le cumul de fonctions exécutives locales (maire, président de conseil régional, etc.) avec le mandat de six ans de sénateur. L’âge minimum d’éligibilité des sénateurs a été abaissé de 30 à 24 ans en 2011.

La commission d’enquête, l’un des outils des sénateurs

L’un des rôles du Sénat est est le contrôle de l’action du gouvernement. Parmi les moyens de contrôle dont il dispose figurent les commissions d’enquête. Ces dernières permettent aux Sénateurs qui la composent de recueillir par eux-mêmes des informations et de les porter à la connaissance du Sénat – et de l’opinion publique – soit sur la gestion d’un service public, soit sur des faits déterminés particulièrement graves. En juin dernier, une commission d’enquête du Sénat, “chargée d’évaluer l’intervention des services de l’État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen” a par exemple rendu un rapport suite à l’incendie du 26 septembre 2019. Le texte accable l’État et parle d'”un suivi sanitaire problématique”, un risque identifié de manière “tardive et incomplète” à l’aide de “moyens insuffisants” et d’une “communication défaillante”.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×