Les nouvelles mesures autour du pass sanitaire

Vaccination au CSC Jean-Prévost. Photo Loïc Seron

Le pass sanitaire dans certains établissements accueillant plus de 50 personnes est entré en vigueur le 21 juillet. D’autres mesures ont été annoncées et précisées dans un décret du 19 juillet. Prochaines étapes : les bars, restaurants et structures médicales en août.  


Mise à jour le 21 juillet



Qu’est-ce qu’un pass sanitaire ?

Il s’agit d’un document personnel reçu après une vaccination ou un test négatif au Covid-19 datant de moins de 48h.
Dans le cas d’une vaccination, le pass sanitaire est valable après une période nécessaire au développement des anticorps dans l’organisme: une semaine suivant la seconde injection des vaccins Pfizer, Moderna, Astra-Zeneca.

Pour les voyages hors de France, le délai est de deux semaines entre la deuxième vaccination et la délivrance du pass.

Le délai est de quatre semaines après la dose unique du vaccin Johnson & Johnson.

Pendant ces périodes d’une, deux ou quatre semaines, un test négatif datant de moins de 48h reste donc nécessaire.

Le pass sanitaire peut se présenter en version papier (délivré par le lieu de test ou de vaccination) ou en version numérique (grâce au QR code du document papier scanné via l’application TousAntiCovid).

Toutes les personnes vaccinées peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le portail patient de l’Assurance maladie.

Quand et comment le pass sanitaire s’applique-t-il ?

Depuis le 21 juillet

Le pass sanitaire est nécessaire pour accéder aux «lieux de loisirs et de culture» (salle de cinéma, de concert, théâtre, parc d’attraction, festival, salle de sport, piscine, lieux de culte, etc) rassemblant plus de 50 personnes. Dans tous ces lieux, l’obligation du port du masque est théoriquement levée, mais elle reste à l’appréciation des exploitants et des préfectures locales.

Toutes les personnes de plus de 17 ans doivent présenter un document prouvant leur vaccination, ou pouvoir présenter un test négatif récent (moins de 48 h, et moins de 72 h pour le passage de frontières).

Le pass sanitaire s’applique d’abord au public, puis aux employés des lieux concernés à partir du 30 août (ils devront donc garder le masque au moins jusqu’à cette date).

Les 12-17 ans disposent d’un délai jusqu’au 30 août pour se faire vacciner et obtenir leur pass sanitaire.

Les contrôles sont effectués par les exploitants des lieux, qui ne sont pas habilités à vérifier l’identité des personnes présentant leur pass sanitaire.

Courant août

En août, le pass sanitaire s’appliquera également dans les cafés, les restaurants, les hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, dans les transports collectifs longue distance (avions, trains, cars, etc.), ainsi que dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m2. Cette mesure concernera aussi bien le public que les employés.

La période d’isolement est levée pour les personnes cas contact, à jour de leur vaccination et testées négatives.

A la rentrée scolaire, il n’y aura pas de pass sanitaire obligatoire pour les élèves.

Fin de la gratuité des tests

Sauf prescription médicale, à l’automne, les tests de dépistage Covid-19 qui peuvent servir de pass sanitaire (PCR et antigéniques) ne seront plus gratuits. Un test coûtera entre 30 et 50 euros.

Vaccination obligatoire pour une partie de la population

À partir du 15 septembre, toutes les personnes qui travaillent au contact d’une population dite «fragile» (personnels soignants, employés des Ehpad, aides à domiciles, bénévoles d’associations, etc) devront obligatoirement être vaccinées contre le coronavirus.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×