Reprise de l’école reportée au 25 mai

La rouverture des écoles stéphanaises ne pourra se faire qu'à partir du 25 mai.

Les écoles maternelles et élémentaires ne rouvriront qu’à partir du 25 mai à Saint-Étienne-du-Rouvray, au lieu du 11 mai comme le préconise le gouvernement. Le maire, Joachim Moyse, estime que ces deux semaines supplémentaires sont nécessaires à la mise en place du protocole sanitaire publié par l’État. Il demande également à l’État des «moyens exceptionnels» pour la rentrée de septembre afin de remettre les enfants à niveau.

C’est avec deux jours de retard que l’État publiait dimanche 3 mai le «protocole sanitaire» tant attendu des maires et des parents d’élèves. Ce protocole définit l’ensemble des mesures sanitaires à mettre en œuvre dans le cadre des réouvertures des classes de grande section, de CP et de CM2.

Le protocole défini par l’État repose sur cinq principes généraux:

  • le maintien de la distance physique
  • l’application des gestes barrière
  • la limitation du brassage des élèves
  • le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels
  • la formation, l’information et la communication

Les maires n’avaient donc que sept jours pour évaluer la mise en œuvre concrète du protocole dans chaque école. Il y a dix-neuf écoles à Saint-Étienne-du-Rouvray…

Deux semaines supplémentaires…

«Il s’agit d’un protocole strict et précis, explique le maire Joachim Moyse, et nous faisons le constat qu’il n’est pas possible de rouvrir nos écoles aux enfants le 12 mai. Nous avons besoin de deux semaines pour répondre aux préoccupations des parents et nous assurer que nous disposons du matériel nécessaire et que nos agents seront bien formés pour assurer la mise en œuvre du protocole».

«Les centres de loisirs du mercredi rouvriront eux-aussi le 27 mai dans un premier temps pour les enfants de grande section, CP et CM2», assure-t-on également à la mairie.

Pour les autres niveaux, la date de reprise n’est pas connue à ce jour. Elle dépendra de l’évaluation faite de cette première phase de réouverture des écoles.

L’école-garderie privilégiée par le gouvernement

La décision de reprise de l’école pour une partie des élèves de maternelle et de primaire reste toutefois entre les mains des parents. Le président Emmanuel Macron a en effet déclaré le 23 avril lors d’une visite dans une école des Yvelines que le retour à l’école se fera «sur un principe de volontariat des parents et sans obligation».

Pour le maire cette décision marque clairement la volonté de l’État de solliciter l’école comme «un mode de garde» davantage qu’en tant que lieu d’éducation:

«Sur le fond, la reprise de l’école ne sera de toute façon pas envisagée comme un lieu d’apprentissages. Avec le nombre de consignes de sécurité et de gestes sanitaires à respecter, les enfants et les enseignants n’auront pas beaucoup de marges de manœuvre

Des «moyens exceptionnels» pour la rentrée de septembre?

Cette reprise ne devrait donc pas permettre aux enfants de rattraper le retard accumulé depuis plus de deux mois. «La situation sanitaire demeure inédite, ajoute le maire, elle a renforcé les inégalités sociales et éducatives. Je soutiens la demande du député Hubert Wulfranc qui exige auprès du gouvernement la mise en place de moyens exceptionnels pour la rentrée de septembre afin d’essayer de combler les retards pédagogiques qui pourront l’être

Le 29 avril, le député interpellait en effet le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer en ces termes:

«La crise a des conséquences majeures sur la vie des enfants et des jeunes: ruptures éducatives graves, carences alimentaires, troubles psychologiques, avec, en toile de fond, une accélération des inégalités. Les quelques mois qui nous séparent de la rentrée de septembre risquent encore de détériorer la situation, et les grandes vacances, dont de nombreuses familles ne profitent déjà pas suffisamment, ne joueront pas leur rôle bienfaisant habituel

Le député demandait au ministre «de renoncer à toute fermeture de classe pour des raisons comptables et de renforcer les dispositifs d’appui éducatif en primaire, avec plus de maîtres que de classes, ainsi qu’au collège et au lycée, avec une augmentation des heures d’enseignement afin de prendre en charge les élèves en difficulté.»

Le ministre Blanquer répondait au député: «Vous avez parfaitement raison: eu égard à la situation, il faut adopter une vision d’exception. Nous garderons ce principe à l’esprit en préparant la rentrée de septembre, dans un esprit de partenariat et de discussion avec tous les acteurs.»

Rendez-vous en septembre, donc.

LE MOT DU MAIRE

VIDÉO – Joachim Moyse annonce un report au 25 mai de la réouverture des écoles stéphanaises pour les enfants de grande section de maternelle, de CP et de CM2.

ATTESTATION

Si vous êtes au chômage partiel et que vous vous avez des enfants scolarisés, vous pouvez présenter cette attestation officielle à votre employeur afin de maintenir vos droits et assurer la continuité pédagogique de vos enfants.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×