À la une | 31/07/2014

Les premiers jours de la guerre (3/6)

Durant l'été 1914, il aura suffi de quelques semaines pour que l'Europe s'embrase et pour que des millions d'hommes soient jetés dans l'horreur de la guerre. Le Stéphanais revient sur les premiers jours de la Grande Guerre… Le 31 juillet : « Le lâche assassinat »

Jean Jaurès est assassiné à 21 h 40, non loin du journal L'Humanité, dont il est le rédacteur en chef, par un dénommé Raoul Villain. Dans le Journal de Rouen, la nouvelle est traitée en quelques lignes mais les mots sont choisis : « Au moment où tous les Français sans distinction de parti s'apprêtent à faire face à une attaque possible et peut-être imminente, un acte abominable vient d'être commis qui est de nature à troubler gravement l'union si nécessaire. » Et le journaliste de conclure, « Il y a des fous ou des misérables qui travaillent pour les Allemands ». Dès lors, la guerre semble de moins en moins évitable.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS