À la une | 23/04/2018

Copropriété Robespierre: issue de sauvegarde

La Ville, la Métropole et l'État s'associent en faveur de la préservation de la copropriété Robespierre dans l'intérêt des propriétaires et des locataires mais aussi de tous les habitants du quartier.

Le 11 avril 2018, la Ville et la Métropole se sont réunies en Préfecture avec d'autres partenaires pour établir un point de situation de la copropriété Robespierre au Château blanc. Face à une dette exponentielle de la copropriété, notamment auprès des fournisseurs, et l'imminence de la levée du gel de cette dette, l'ensemble des partenaires impliqués se sont accordés pour engager une intervention exceptionnelle.
La Préfecture de Seine-Maritime a décidé d'engager un plan de sauvegarde dont la première étape consiste à prendre un arrêté afin de constituer la commission chargé de son élaboration. Les collectivités locales aussi bien que les représentants des copropriétaires feront partie des interlocuteurs qui siègeront au sein de cette commission. Afin d'être opérationnels au plus tôt, la Ville et la Métropole vont prochainement missionner un bureau d'étude en charge de réaliser des études complémentaires de terrain. Outre la connaissance technique des bâtiments, il convient d'appréhender le profil social des occupants par la réalisation d'une enquête globale auprès des propriétaires et des habitants de la copropriété. Dans le détail, si le plan de sauvegarde dépend de la Métropole avec le soutien de l'agence nationale de l'habitat (Anah), la démolition de l'immeuble Sorano sera quant à elle sous maîtrise d'ouvrage de la Ville en partenariat avec l'Établissement public foncier de Normandie (EPFN) et avec les aides de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). Enfin, après plus mois de travail, on assiste à l'engagement exceptionnel et effectif de tous les acteurs impliqués en faveur de la copropriété Robespierre et de l'avenir de l'ensemble du quartier.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS