À la une | 8/07/2019

Micro-Folie, un accès à l'art grand format !

La plateforme numérique Micro-Folie a officiellement ouvert ses portes à l'espace Georges-Déziré samedi 6 juillet. Ce lieu de vie culturel permet de découvrir gratuitement et de manière ludique les chefs-d'œuvres des plus grands musées nationaux et régionaux.

« [C'est] un nouveau pas de reconnaissance des pratiques culturelles numériques [stéphanaises] », s'est félicité le maire Joachim Moyse.
Animé grâce à des tablettes synchronisées à un écran géant, le dispositif Micro-Folie permet de s'immerger dans l'intimité des œuvres et d'en découvrir les secrets grâce à des contenus pédagogiques interactifs.
« Les Micro-Folies sont des mini-pavillons d'ambassade des grands établissements et musées nationaux », a expliqué le maire avant de les comparer à des « petits jalons de la culture disséminés sur le territoire national. »
« Leur objectif principal n'est pas d'attirer les publics dans les musées mais au contraire de rapprocher les musées des publics », a-t-il ajouté.
Grâce à cette Micro-Folie, Saint-Étienne-du-Rouvray fait encore figure de pionnière. Elle compte en effet parmi la quarantaine de villes accueillant d'ores et déjà ces « petits jalons de la culture » appelés à former, d'ici trois ans, un vaste réseau de plus de 1 000 installations en France et à l'étranger.
« Ces lieux hybrides qui mêlent musée numérique, Fab Lab et espaces de convivialité sont source de démocratisation culturelle et c'est bien ce qui fait l'ADN de notre ville : permettre de rendre la culture accessible partout et pour tous, de façon ludique et gratuite », a indiqué le maire.
Cette volonté de faire venir le musée au cœur de la vie a là aussi été saluée par Jean-Paul Olivier, le directeur régional des affaires culturelles de Normandie (DRAC), présent à l'inauguration.
Pointant la « ségrégation culturelle » qui restreint l'accès des grands chefs-d'œuvres de l'art aux seules classes sociales aisées et ce, « malgré une offre toujours plus dense et diversifiée », le DRAC a salué la volonté de la Ville d'ouvrir le plus large possible l'accès à la culture : « C'est cohérent avec le projet culturel stéphanais qui place la médiation et la démocratisation de la culture au cœur de sa politique ».
Élément de cette « ouverture » grand format, le musée numérique est doté d'un Fab Lab, un lieu où le public peut poursuivre sa découverte des œuvres grâce à différents ateliers et machines, telles une imprimante 3D et un mixeur de musique.
Un espace créatif tout particulièrement dédié à la jeunesse dont le maire a dit, reprenant les propos du philosophe Michel Serre, décédé le 1er juin, qu'elle avait « au bout de ses mains, au bout de ses doigts, un prolongement de son intelligence dont on ne peut que se réjouir ».

Le musée numérique Micro-Folie est ouvert les mardis et jeudis, de 10 heures à midi et de 14 à 17 heures. Le centre est fermé en août. Téléphone : 02.35.02.76.90.
Programmes des animations du Fablab (de 14 à 16 heures, inscriptions auprès du secrétariat du centre socioculturel Georges-Déziré) : mercredi 10 juillet, musique assisté par ordinateur (MAO-, création d'un morceau ; mercredi 17 juillet, montage vidéo, création d'un très court métrage ; mercredi 24 juillet, impression 3D, création d'un mini-jeu de société ; mercredi 31 juillet, découpeuse numérique, atelier paper toys.

Picto commentaire ajouter un commentaire

Picto rss s'abonner à ce fil RSS