• "Whim" :
  • Chorégraphie : Alexander Ekman
  • Avec : 16 danseurs
  • Musique : Antonio Vivaldi, Marcelle de Lacour, Edmundo Ros, Nina Simone
  • Costumes : Alexander Ekman
  • Lumières : Alex Kurth
  • Création en 2006
  • Durée : 25 min
  • "The Prom" :
  • Chorégraphie : Lorena Nogal
  • Avec : 5 danseurs
  • Musique : montage de musiques des années 80
  • Composition musicale : Manuel Rodríguez
  • Création lumières : Bernat Jansà
  • Création costumes : Manuel Rodríguez et Lorena Nogal
  • Création 2018
  • Durée estimée : 20 min
  • "Kaash" :
  • Chorégraphie : Akram Khan
  • Avec : 8 danseurs
  • Musique : Nitin Sawhney
  • Conception de la scénographie : Anish Kapoor
  • Lumières : Aideen Malone
  • Costumes : Kimie Nakano
  • Confection des costumes : Paca Naharro
  • Aide à la chorégraphie : Eulàlia Ayguadé Farro, Nicola Monaco
  • Création en 2002
  • Durée : 20 min
  • Durée estimée : 1h30
  • tarif B

Danse | 26 février 2019 20h30

IT Dansa : Catherine Allard

Photo "Kaash" : J.-L. Fernandez

Sous la direction artistique de Catherine Allard, ancienne interprète du Nederlands Dans Theater et égérie de Nacho Duato, IT Dansa regroupe seize danseurs virtuoses, de toute nationalité, sélectionnés sur audition. Basée à Barcelone, la troupe se perfectionne avec les plus grands noms de l’enseignement de la danse et interprète, sur les scènes du monde entier, les pièces de signatures incontournables de la danse contemporaine, à l’image du programme de cette soirée qui présentera : "Whim" d’Alexander Ekman, ancien danseur au Ballet Royal de Suède puis au Nederlands Dans Theater, devenu chorégraphe, ses pièces amples et puissantes sont dansées à travers toute l’Europe ; "The Prom", création de Lorena Nogal, jeune danseuse et chorégraphe qui aime travailler la théâtralité de ses personnages, ses créations ciselées ont été récompensées à plusieurs occasions lors de concours nationaux ; et enfin, "Kaash", création captivante et poétique d’Akram Khan, célèbre chorégraphe anglais d'origine bangladeshi, qui puise sa magnifique inspiration et sa force dans ses racines profondes.

"Whim" :
« L’être humain est une espèce amusante...Heureux, triste, en colère, nerveux, stressé, inquiet, déçu... Tout cela constitue un “voyage émotionnel” qui peut être épuisant... Pour le montrer, nous avons créé une sorte de nouvelle espèce. Des personnages presque comiques auxquels l’on s’identifie parfois. Je voulais présenter les humains d’une autre manière. Nous regarder sous un autre angle. Une pièce sur la façon dont nous essayons de garder notre santé mentale alors qu’au fond la folie nous envahit. (…) » Alexander Ekman

"The Prom" :
« Je n’aime pas les fêtes. Je n’aime pas interagir avec des personnes que je ne connais pas. Habituellement, je n’y vais pas. Je sens tous les regards qui se portent sur moi et il arrive toujours des choses qui me dérangent. Tout cela me conduit à avoir des comportements étranges. (…) Je n’ai pas encore enlevé mon manteau que je regrette déjà d’être venue. »
Lorena Nogal

"Kaash" :
"Kaash" (« si seulement » en hindi) est l’une des oeuvres majeures d’Akram Khan. Considérée comme un choc plastique, la pièce a signé le début de la reconnaissance internationale du chorégraphe. Elle est une sublime évocation de l’origine du monde. Jusqu’à la fin, public et danseurs vont vivre à l’unisson du chaos. Entre ombre et lumière, "Kaash" défie le temps et matérialise parfaitement la volonté pour Akram Khan de construire des ponts entre la danse contemporaine et la danse kathak indienne.

« L’être humain est une espèce amusante... Heureux, triste, en colère, nerveux, stressé, inquiet, déçu... Tout cela constitue un “voyage émotionnel” qui peut être épuisant... Pour le montrer, nous avons créé une sorte de nouvelle espèce. Des personnages presque comiques auxquels l’on s’identifie parfois. Je voulais présenter les humains d’une autre manière. Nous regarder sous un autre angle. Une pièce sur la façon dont nous essayons de garder notre santé mentale alors qu’au fond la folie nous envahit. (…) »

Alexander Ekman

« Je n’aime pas les fêtes. Je n’aime pas interagir avec des personnes que je ne connais pas. Habituellement, je n’y vais pas. Je sens tous les regards qui se portent sur moi et il arrive toujours des choses qui me dérangent. Tout cela me conduit à avoir des comportements étranges. (…) Je n’ai pas encore enlevé mon manteau que je regrette déjà d’être venue. »

Lorena Nogal

> Extrait vidéo