Ressources
Clip vidéos
Clip audios
  • Vœux 2015: discours du maire suite aux récents attentats en France
  • Vœux 2015 : discours d'Hubert Wulfranc, maire, suite aux attentats (partie2)
Documents PDF
Dépêches
Articles
Contacter la mairie
  • • Hôtel de ville
    place de la Libération
    CS 80458 | 76806 Saint-Étienne-du-Rouvray Cedex
    Tél. : 02 32 95 83 83
    Fax : 02 32 95 83 80
    • Heures d'ouverture des services :
    du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h à 17h
    • Heures d'ouverture de l'accueil :
    du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30, samedi matin de 9h à 12h

    • Maison du citoyen, place Jean-Prévost
    Heures d'ouverture :
    lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8h30 à 12h et de 13h à 17h15; mercredi de 8h30 à 12h30; samedi de 9h à 12h service accueil uniquement (sauf vacances scolaires)


Joachim Moyse, un maire qui agit, qui construit et qui lutte
 

À 48 ans, Joachim Moyse est devenu maire communiste de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 6 juillet 2017. Il succède à Hubert Wulfranc nouvellement élu député – aux commandes de la Ville depuis 2002 – année où le professeur de physique-chimie faisait lui-même son entrée au conseil municipal.
 

Joachim Moyse s'est d'abord vu confier la délégation de la politique de la ville, avant de devenir premier adjoint au maire en charge notamment des finances et du personnel en 2008.

Enfant de la rive gauche, le 32e maire de la commune s'inscrit dans une longue histoire stéphanaise conduite par une municipalité d'union de la gauche à majorité communiste depuis 1959. C'est d'ailleurs sous le signe de la continuité des valeurs et des actions menées par ses prédécesseurs, Michel Grandpierre et Hubert Wulfranc, qu'il a choisi d'inscrire son engagement au service de tous les Stéphanais.

Entouré d'une équipe municipale, véritablement ancrée à gauche, le maire de Saint-Étienne-du-Rouvray entend montrer que des résistances et des alternatives sont possibles contre les politiques libérales qui renforcent les inégalités sociales et fragilisent encore davantage les populations notamment les plus modestes.

À l'heure de prendre ses nouvelles fonctions, Joachim Moyse a affirmé vouloir conforter les chantiers déjà engagés dans les champs du renouvellement urbain, de l'éducatif, du développement durable, des loisirs ou encore du social, véritable marqueur de l'identité stéphanaise.

Profondément touché par l'attentat perpétré le 26 juillet 2016 contre le père Jacques Hamel dans l'église où il officiait, le maire réaffirme que les valeurs de paix et de fraternité restent le cadre indispensable du bien vivre ensemble, dans une ville de près de 30 000 habitants rassemblant une population riche de sa diversité.


(Page mise à jour en juillet 2017)