Entraide et solidarité

Vieillir ou aider des proches âgés peut nécessiter un soutien et une attention spécifiques. Dans tous les cas, il faut absolument éviter l’isolement des uns et des autres. Pour cela, des dispositifs existent.

Aider les aidants de malades d’Alzheimer

Quand la maladie d’Alzheimer atteint une personne, toute la famille est touchée. L’époux, l’épouse, les enfants s’épuisent à s’occuper du malade et s’angoissent devant l’évolution de la maladie. Dorénavant, les proches des malades peuvent demander l’aide de La Bulle, une plateforme d’accompagnement pour les aidants des personnes atteintes d’Alzheimer ou des maladies apparentées. L’équipe de la Bulle est composée de deux aides-soignantes et d’une psychologue. Elle intervient à domicile pour dégager du temps pour l’aidant et lui permettre de souffler et se reposer. Elle propose aussi un accompagnement pour retrouver une vie sociale et organise des cafés-échanges pour faire se rencontrer les familles.

Les bureaux de la Bulle se situent au sein de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes Michel-Grandpierre et utilisent les structures de l’Éhpad: coiffure, balnéo… en fonction des besoins. Ce service est financé par l’Agence régionale de santé (ARS) et a vocation à répondre aux demandes des familles de toute la rive gauche.

La Bulle intervient au maximum trois heures par semaine, le service est payant, selon les ressources.

Contacter La Bulle

Éhpad Michel-Grandpierre

avenue du Val-l’Abbé.

Tél.: 02.32.19.07.15.

Canicule : être attentif aux plus fragiles

En cas de canicule, les personnes âgées sont particulièrement exposées aux risques de déshydratation et d’hyperthermie (augmentation de la température corporelle avec altération de la conscience). Lorsqu’elles sont en situation d’isolement, ces personnes ne sont pas forcément informées des risques qu’elles encourent, aussi, leurs voisins, leurs proches, leurs connaissances peuvent les aider en les signalant au guichet unique seniors de la Ville.

Lors d’épisodes de grosses chaleurs, une équipe de la mairie pourra alors les assister dans le cadre du plan de veille saisonnière, dit plan « canicule ». Ce dispositif est enclenché, chaque année, le 1er juin par la Ville et la préfecture. Chaque personne âgée peut demander à se faire inscrire sur le fichier canicule du CCAS si elle souhaite bénéficier d’un service de veille. Il est également possible de signaler les personnes vulnérables, âgées ou non, en retirant un bulletin d’inscription à l’accueil de la mairie, de la maison du citoyen ou en le téléchargeant ici.

Actions de prévention

La Ville s’est engagée plus particulièrement depuis 2012 lors de la signature d’un contrat local de santé avec l’ARS, agence régionale de santé à mener des actions santé en direction des seniors. Tout au long de l’année, différents rendez-vous ambitionnent d’aider les Stéphanais à prendre soin d’eux pour vieillir au maximum en bonne santé. Ces temps forts peuvent prendre la forme de rencontres avec des professionnels, d’actions de prévention ou encore d’incitations à maintenir une activité physique et cérébrale.

Ces rendez-vous sont annoncés dans le journal municipal Le Stéphanais et dans l’agenda.

La couverture maladie

Disposer d’une protection complémentaire santé est souhaitable à un moment où les dépenses de soins ont tendance à s’accroître. La couverture maladie universelle complémentaire (CMUC) permet à des personnes à faibles ressources de bénéficier gratuitement d’une couverture santé complémentaire, assurée par une caisse d’assurance maladie (en plus de la couverture de base), une mutuelle ou une société d’assurances.

Si vos ressources – tout en étant modestes – sont supérieures au plafond ouvrant droit à la CMU complémentaire, vous pouvez néanmoins bénéficier du dispositif national d’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé.

Renseignements

  • Caisse primaire d’assurance maladie, antenne de Saint-Étienne-du-Rouvray, place Jean-Prévost, au 36 46, ou sur le site ameli.fr
  • Ou auprès du service action sociale du CCAS, à l’hôtel de ville (02.32.95.93.30) ou à la maison du citoyen, place Jean-Prévost (02.32.95.83.60).
Signalez un problème sur cette page
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×