En 2023, l’école du futur

Face à l’augmentation du nombre d’habitants et pour soulager les écoles du quartier déjà saturées, un nouveau groupe scolaire va éclore entre la rue des Jonquilles et la rue des Bleuets.

Début septembre 2023, si tout se passe comme prévu, 400 enfants et leurs parents vont converger vers la rue des Jonquilles pour découvrir leur nouvelle école. Avec son grand parvis, ses allées de tilleuls et ses bâtiments clairs aux façades vitrées, elle ressemble à un mini-campus pour mini-étudiants. Ou à un parc paysager avec une école au milieu. Elle va se situer sur un terrain non loin de l’hôpital rue Pierre-Semard, et délimité d’ouest en est par la rue des Jonquilles et la rue des Bleuets, dans l’extension du site où se trouve déjà l’école maternelle Pierre-Semard (qui, elle, sera détruite). Actuellement propriété de la SNCF, ce terrain de 1,2 hectare est en cours d’acquisition par la Ville. Autour, le quartier change. Rue des Acacias, rue de Stockholm et Cité des Familles, de nouvelles habitations ont poussé ou sont en cours de construction, d’autres sont rénovées et des familles s’installent. Au total, 260 nouveaux logements seront sortis de terre dans un an. De nouveaux logements, ce sont de nouveaux habitants et des enfants à scolariser. Sur ce secteur en pleine poussée démographique, les écoles sont déjà saturées, et en particulier Paul-Langevin, la plus fréquentée de Saint-Étienne-du-Rouvray avec 600 élèves, et dont les effectifs augmentent chaque année. Le dédoublement des classes dans les écoles classées réseau d’éducation prioritaire entraîne lui aussi un besoin en locaux. Pour désengorger les structures existantes et accueillir les enfants des nouvelles familles, la construction d’un nouveau groupe scolaire était donc nécessaire. Et ce sera bien plus qu’une simple école.

Aussi pour les adultes

Cette future école n’a pas encore été baptisée, mais elle répond techniquement au nom de « complexe scolaire, culturel, sportif et de loisirs ». Car en plus du groupe scolaire seize classes de maternelle et d’élémentaire) accessible par la rue des Jonquilles, le site aura une deuxième entrée rue des Bleuets, donnant accès à des équipements extra et périscolaires. C’est le fameux pôle « culturel, sportif et de loisirs », soit une salle de 400 m2 modulable en fonction des activités. Elle devra notamment accueillir des cours de danse. Cet espace sera utilisé par les écoliers, mais pas seulement. Il sera aussi ouvert au public, à des associations, et restera accessible en dehors des heures d’ouverture de l’école. L’école comprendra aussi un stade pour les activités sportives en extérieur, un grand restaurant scolaire, un parking pour le personnel. La circulation piétonne entre les deux entrées sera possible dans le périmètre du site, le long d’un sentier botanique. Ce futur complexe scolaire a été conçu sur mesure en fonction de son usage par les scolaires, et en valorisant les espaces verts – on devrait même y trouver des petits jardins pédagogiques et des nichoirs à oiseaux. Actuellement en phase d’avant-projet avec un budget prévisionnel de 15 millions d’euros (partagé entre l’État, le Département, la Ville, la Métropole et la Caf), cette future école est un gros chantier pour Saint-Étienne-du-Rouvray, et un véritable investissement d’avenir.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×